Kenya, la grande migration au Masaï Mara – septembre 2020


Fermez les yeux et imaginez : une savane blonde infinie nulle part au coeur de l’Afrique sauvage ; des hordes d’éléphants qui paressent dans un marais ; les rugissements rauques des lions mâles ; le claquement de millions de sabots de zèbres, gazelles et antilopes ; la course folle du guépard ; le ricanement lugubre de la hyène déchirant la nuit ; le ciel outrageusement violacé parcouru du grondement sourd d’orages déchaînés et le nuage de poussière qui accompagne l’arrivée saisonnière des gnous, encore et toujours, depuis la nuit des temps, vous êtes à Masaï Mara

Un voyage consacré à la plus grande migration d’ongulés de globe. Plus d’un million de gnous et 300 000 zèbres passent chaque année environ 3 mois dans le parc du Masaï Mara. Pour y accéder, ils sont obligés de traverser la rivière Mara … où les attendent d’énormes crocodiles du Nil. Les plus gros atteignent 5 mètres de long et près d’une tonne !

Les herbivores traversent la rivière parfois plusieurs fois par jour en fonction de leur besoin d’herbe fraîche. A chaque fois le spectacle est saisissant. En plus des crocodiles, les autres prédateurs sont aussi à l’affût. Pour les lions, léopards, hyènes et même guépards, c’est la saison de l’abondance …

Vous serez logé dans le fameux coup de brousse de Melting Pot Safari et guidé par l’un de leurs non-moins fameux guides.

En bref :

– du 4 au 14 septembre 2020
– niveau : débutant à expert
– Engagement physique : très faible. Accessible à toutes personnes pouvant monter et descendre du 4×4.
– 3 390 € par personne (hors aérien international) en base 4 personnes. Ce prix comprend l’ensemble des prestations à partir de l’arrivée à l’aéroport de Nairobi : logement, alimentation et eau, transports, 4×4 aménagés pour la photo avec guide, vol entre Nairobi et Masaï Mara, encadrement par une photographe animalière professionnelle, formation à la prise de vue et au post traitement…
– Informations et réservation : emilie@emilietournier.com
– le point fort : Assister à la plus grande migration d’herbivores du monde.